USA

New York City – Day 1

« Start spreading the news… »
– Frank Sinatra

Mon premier réveil sur le sol américain … Je suis aux anges. 

Ce matin, le groupe se prépare pour partir vadrouiller dans les rues de la Grosse Pomme et nous avons une journée chargée. On déjeune, on grimpe dans les bus et on s’engouffre dans New York, appareil photo dégainé et les yeux écarquillés. On ne veut rien rater !
 

Extrême Sud de NYC

Aujourd’hui nous allons voir la statue de la Liberté ainsi que le World Trade Center (avant les travaux du One World Trade Center), le Washington Square Park et l’ONU.

 
Une journée qui commence tôt, direction Battery Park pour y prendre le ferry et visiter la résidence de la grande dame de New York : la statue de la Liberté

J’étais très excitée à l’idée de me retrouver face à la statue la plus connue et la plus emblématique des USA.


A bord du ferry


Je monte à bord du ferry et je remarque au loin un point…En effet, j’ai été quelque peu déçue de la taille de cette dernière que j’imaginais bien plus imposante. Le ferry démarre et nous voguons en direction de Ellis Island.

Ellis Island

👍 Minute barbante : Ellis Island est l’endroit où les immigrants arrivaient avant d’entrer sur le sol américain lorsqu’ils fuyaient leurs pays dans la première partie du XXème siècle. Ici, il était donc question des services d’immigration qui permettaient « d’isoler » les immigrants qui tentaient d’atteindre les Amériques avant de les laisser entrer dans le pays. Il est évident que les conditions d’acceptations étaient strictes : les malades étaient renvoyés chez eux ou gardés en quarantaine sur l’île, les autres étaient soumis à un interrogatoire comptant, entre-autre, 29 questions. Les immigrants considérés comme des « futurs chômeurs » étaient également recalés, même chose pour les personnes avec un passé criminel. L’île portait le surnom peu valorisant de « Island of tears » ou « Heartbreak Island » à cause des 2% des immigrants qui se voyaient renvoyer au pays après un si long voyage.


On ne descends pas sur Ellis Island, on s’arrête devant et on tente d’entendre ce que les coordinateurs du WEP donnent comme explicatif à son sujet. Ensuite, on reprends le large, direction Liberty Island. L’île où la statue de la Liberté a posé ses valises est à côté (ou presque) d’Ellis Island, nous descendons enfin et nous prenons la route vers le côté opposé de l’île pour se retrouver face à la dame. 

Statue de la Liberté

Du haut de son piédestal, la statue de la Liberté est grande mais je l’imaginais bien plus grande. Ce n’est pas bien grave car elle est superbe ! Cette posture, cette couleur et cette vue qui l’entour fait de ce moment un moment unique. Le genre de moment qu’on oubliera jamais. Me voilà devant la statue offerte par le peuple français en guise d’amitié lors du centenaire de la Déclaration d’indépendance américaine. 



Par contre, la file pour entrer dans la statue et profiter de la vue panoramique du haut de la couronne est interminable. N’ayant qu’un temps limité sur l’île, je ne tente pas l’expérience.

💬 Anecdote n°1 : Je suis surprise de voir qu’il n’y a rien sur l’île… juste la statue. C’est un parc certes très agréable avec un petit restaurant et des vendeurs d’attrape touristes. 

💬 Anecdote n°2 : Vous pouvez acheter vos billets pour visiter l’intérieur de la statue de la Liberté en ligne et voir « la célèbre flamme ».

Les coordinateurs du WEP nous proposent de faire une photo de groupe avant de retourner sur le ferry et ainsi continuer nos visites. La qualité de la photo n’y est pas mais on remarque quand même que nous étions un grand groupe prêt à obtenir notre part du rêve américain. 

WEP Belgique

Deuxième arrêt, Wall Street : le quartier des affaires. 

En chemin, on observe le taureau de Wall Street pour enfin arriver au lieu du drame du 11 septembre 2001. A ce moment là, le One World Trade Center n’était pas encore construit. L’endroit se résumait à un gigantesque cratère, des grues et le tout était entouré par des barrières de chantier. 

Liste des vies perdues le 11 septembre 2001

L’ambiance y est sereine mais lourde. Les gens lisent les noms des personnes décédées pendant le drame mais aussi les noms des pompiers, policiers et militaires qui ont apporté leur aide. La liste est interminable … 

Nous marchons jusqu’au Washington Square Park pour y pique-niquer. En chemin, je remarque l’effervescence de cette ville en perpétuel mouvement, toujours sous pression. Les buildings sont immenses, les billboards sont gigantesques et les gens fourmilles en regardant droit devant eux. On en profite pour passer devant le New York stock exchange qui n’est autre que la plus grande des bourses mondiales. C’est là que les actions gardent encore des cotations à la crié car de nos jours cela est quasiment entièrement fait de manière électronique. 

Célèbre taxi de New York City


Nous arrivons au Washington Square Park peuplé d’une jeunesse marginale, intellectuelle et conformiste. En effet, le parc situé dans le quartier de Greenwich Village est entouré par les bâtiments de l’Université de New York. 

Je sors du groupe et pars à la recherche d’un petit quelque chose à manger. Évidemment, ce n’est pas le choix qui manque ! Je me trouve un « diner » dans lequel je choisi un hotdog ketchup/moutarde avec un Sprite. Pour ensuite, aller m’installer dans le square à l’ombre du soleil, un vrai bonheur.


Après notre casse-croûte, on remonte dans les bus pour se rendre au siège des Nations Unies (rien que ça!). Installé au bord de l’East River, le siège des Nations Unies accueille essentiellement les institutions de l’Organisation des Nations Unies. Il est possible de visiter en achetant au préalable son entrée  par Internet et en passant par un barrage de sécurité stricte. A l’intérieur, vous trouverez des œuvres d’art mais également la salle de l’Assemblée Générale où vous représentez un membre de chaque pays organisateur des Nations Unies.

 

ONU

Œuvre « Non-violence » de Reuterswärd devant l’ONU

Après une journée pareille, le groupe rentre à l’hôtel pour s’effondrer dans son lit jusqu’au petit matin.

… To be continued … 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :